Alors que vendredi dernier, j'étais en cours d'économie, mon prof' nous a parlé d'une manière qui m'a donné des idées d'articles pour mon blog.

Je ne sais plus par quel vecteur nous en sommes arrivés là mais après avoir commencé comme un cours d'histoire, nous avons abordé le sujet de notre modèle de consommation actuel ; normal me direz-vous pour un cours d'économie.
En fait, nous parlions de la Théorie du déversement d'Alfred Sauvy, un démographe français.

Cette théorie consiste à constater l'évolution des corps de métier au travers des années et des secteurs d'activités. Il y a quelques centaines d'années voir même millier d'années, les emplois étaient majoritairement dans le Secteur Primaire et Secondaire. Aujourd'hui, nous sommes dans une société de services (Secteur Tertiaire) et de consommation. Ne me demandez pas comment nous en sommes là, je ne sais pas...

La question que se posait Alfred Sauvy était la suivante : une fois passé au travers du Secteur Tertiaire, qu'allons-nous devenir ?

theorie_du_deversement

Est-ce que la boucle se ferme ou alors allons-nous trouver un nouveau secteur ? Un secteur quaternaire qui consisterait en notre survie face à la phase de dégénérescence de notre planète ?
Ou alors un secteur qui consistera à cultiver l'individualisme pur et dur comme nous savons si bien le faire de nos jours ?

Avant de nous penchez la dessus, je nous conseillerais de revoir notre modèle économique et de répartir de nouveau les emplois dans les différents secteurs sans avoir un objectif de sur-production.
Nous consommons trop et laissons de côté le développement durable que nous avions pas trop mal instauré quelques dizaines d'années auparavant.

Consommer moins pour une qualité meilleure

Autrefois, nous achetions des produits de bien meilleur qualité et non bafoués par le soucis de productivité que nous connaissons actuellement.
Lorsqu'une personne travaillait, elle en avait pour son argent car généralement, si elle travaillait bien, elle recevait la part de son mérite. Tout travail mérite salaire (approprié) !

Je pense qu'il serait souhaitable de changer un peu nos habitudes de consommation (woa, quel scoop !) mais les générations actuelles ont beaucoup de mal. Je ne suis pas ici pour vous faire une critique sur votre manière de consommer (qui pourrait être non loin de la mienne) mais je suggère simplement de faire évoluer les choses (tel un vieux hippie qui voulant changer le monde).

Pour cela, vous devez trouvez la source...

Maîtrisez votre exposition médiatique

Personnellement, je n'ai pas de télévision ni de radio chez moi. Cela pourrait vous surprendre mais c'est un choix que je ne m'efforce même pas de conserver avec le temps. Je n'en ai pas l'utilité et cela ne me manque pas du tout.

Tout le monde le dit, le pense mais tout le monde reste accroché à ses habitudes : il n'y a que des conneries à la télé' !

Ok, c'est pas tout le temps vrai car il persiste encore quelques bons reportages sur Arte ou quelque France 2 ou France 3 mais entre nous, les chaînes comme TF1 ou M6... Minable ! Il serait temps de contrôler l'information que vous interceptez.

Je ne regarde pas la télé' et je n'écoute pas la radio parce que je me sens obligé d'écouter les publicités et cela m'horripile. Je n'ai pas à subir ces choses qui m'encombrent le cerveau, je pense déjà avoir suffisamment de choses à retenir pour qu'en plus je retienne de manière involontaire les stratégies mercatiques des publicitaires.

Il est évident que je ne peux pas nier que certains produits publicitaires sont vraiment géniaux mais j'aime contrôler et avoir la responsabilité de ce que je vois/entends.

Quelle solution ?

Pour commencer, il serait préférable de considérablement filtrer vos programmes TV. Commencez d'abord par couper le son lorsque vous êtes occupé et que la télévision tourne en fond. Remplacez le son par de la musique et inversez une fois que votre programme commence.

Le but est de réduire votre exposition à l'information ou plutôt à l'incitation de consommation. Regardez les informations et votre film du soir mais ne regardez pas ce qu'il y a entre. Pour la météo, allez sur Internet.

Internet, la révolution des média des 10 dernières années...
L'avantage du Net est que vous pouvez y trouver que l'information que vous désirez. Envie de savoir ce qu'il se passe chez vous ou dans le monde ? Consultez les agrégateurs d'actualités tel que Google Actualités ou autres.

Ne payez plus votre redevance TV et devenez captivé par la télévision lorsque vous aurez l'occasion de la voir. Si vous m'invitez chez vous et que la télévision est allumée, je reste bloqué devant (ou presque) ^^.

  • Internet = culture
  • TV = abrutissement

Réagissez !

Cet article devrait vous donner envie d'écrire plein de choses, n'hésitez pas ! Ma connaissance dans le monde de l'économie est faible alors si vous avez des arguments ou des contre arguments, faites m'en part !


Joris Berthelot