Pour Ingénierie des COntenus Numériques en Entreprise, c'est le nom de la formation que je suis actuellement à La Rochelle. J'aimerais vous faire un point sur cette formation jusqu'à présent.

La première question est la suivante : pourquoi avoir choisi de m'exporter à La Rochelle pour faire un Master Informatique alors que celui de Lyon était bien plus prestigieux ? Explications mais avant...

Rappel sur mon parcours

Depuis Septembre dernier, je suis en première année de Master ICONE à La Rochelle.

En fait, suite à ma Licence Pro', j'ai voulu intégrer un Master Génie Logiciel mais je n'avais pas le niveau requis donc j'ai été recalé à chaque candidature. En même temps, j'avais postulé pour plusieurs Licences Info' afin de rester en mouvement me permettant ainsi de rattraper mon retard.
La Licence Info de Lyon était super intéressante mais beaucoup trop théorique pour moi et le choc s'en est ressenti dès le premier semestre. Même si je n'ai pas validé cette année de Licence, j'ai vraiment appris un tas de choses que je n'avais pas vu en DUT ou Licence Pro' et cela m'a permis de faire valoir ma candidature en Master cette année à La Rochelle.

Une faute de parcours ?

Je dirais que non car c'est très difficile de savoir exactement ce qu'on veut faire de sa vie lorsqu'on est jeune. Surtout si vous tendez à avoir plusieurs passions... Certes le DUT n'a été qu'une passerelle pour m'orienter dans les études d'informatique, le choix de ma Licence Pro' était tout à fait justifié car cette formation m'a réellement porté dans le monde de l'entreprise. Cependant, je souhaitais acquérir plus de théorie car j'étais un peu déçu par la densité des cours de ma Licence Pro'.
Rien de grave puisqu'aujourd'hui, je suis satisfait !

La Rochelle, ici La Rochelle

Vu le niveau que je me suis trainé à Lyon pour ma Licence, je n'aurais jamais pu rentrer en Master sur-place car le niveau est à la hauteur de la réputation de la fac. Ici, c'est plus accessible mais attention, je ne suis pas en train de dire que c'est facile, je dis juste que le niveau est plus accessible pour une personne voulant un bon équilibre entre théorie et pratique. Comme je dis à mes amis : à Lyon, ils se font de la masturbation cervicale tellement c'est ultra théorique...

L'organisation des cours dans cette formation est vraiment agréable et même si la fréquence des partiels (chaque vendredi) est élevée, elle nous permet de maintenir une réelle régularité dans notre travail. Certes nous ne pouvons pas nous permettre de sortir en semaine car chaque cours est différent d'une semaine sur l'autre et nous avons 4 jours pour engloutir et comprendre le cours avant de le recracher le vendredi lors du partiel.
L'avantage est que nous sommes tranquille pour nos weekends et pas de grosse session partiels aux dates clés.

Nos journées ne sont pas übber-chargées comparées à celles que j'ai eu en DUT (45h semaine). Voici mes horaires en règle générale :

| Jour    | Plage horaire         |
|---------|-----------------------|
|Lundi    |8h - 11h et 12h45 - 16h|
|Mardi    |8h - 11h et 12h45 - 18h|
|Mercredi |8h - 11h et 12h45 - 16h|
|Jeudi    |8h - 11h               |
|vendredi |8h - 11h et 12h45 - 16h|

Je passe en générale l'après-midi du Jeudi à la fac avec des potes pour réviser en mode sudo pour le partiel du lendemain... Et pendant que la population estudiantine rochelaise sort et se murge la gu**le le soir, nous sommes contraint de rester planté chez nous afin de bosser. Qui a dit que la vie d'étudiant était de la glandouille ?

A l'heure actuelle, c'est le seul réel inconvénient que je trouve à cette formation car il y a peu de place pour les activités extra-universitaires pendant la semaine. Mais je vous rassure, cela ne m'empêche pas de jouer 4h 7h de volley par semaine ;-).

Retour sur les cours

Les cours sont assez variés mais relativement orientés GED car c'est un petit peu l'intitulé de la formation. Je pense que c'est tout à fait adapté aux demandes actuelles dans les entreprises car la numérisation, la transmission et le traitement des documents électroniques est au coeurs des Systèmes d'Informations de nos jours de plus en plus larges et dispersés.

Des fondements de programmation jusqu'à l'étude du fonctionnement des SID en passant par de la compression, de la sécurité ou de l'Ingénierie Logicielle, cette formation me semble très complète dès la première année. L'approche des cours demande une certaine base théorique mais le lien entre la fac et le monde des entreprises est très vite effectué quand l'enseignant ne se comporte pas comme un professeur de secondaire...

La masse de cours est assez conséquente mais elle est, jusqu'à présent, gérable en 4 jours si le travail n'est pas concentré sur la veille du partiel. Les TD et TP sont relativement intéressant mais il subsiste encore quelques exceptions qui m'ont permis d'être dégoûté du cours dont l'aspect théorique semblait accrocheur (par exemple la semaine à étudier le code de Joomla).

L'étendu des UE se présentent sous forme de triplet (comme RDF ^^) :

  • Deux semaines de cours/TD/TP
  • Une semaine de projet

Entre chaque vacances, il y a grosso-modo 3 UE qui se chevauchent et les semaines de projet sont regroupées à la fin, permettant ainsi aux alternants d'aller bosser. Donc comme je disais, les cours ne sont pas les même d'une semaine sur l'autre puisque les UE sur chevauchent et cela permet de changer un peu d'air même si en ce moment, on en bave pas mal car les cours sont assez orientés mathématiques (c'est mon /dev/null à moi ^^).

Pourquoi cet article ?

Je ne cherche pas à vanter ma formation ou à me faire remarquer auprès de mes camarades qui tomberont sur cet article mais j'ai l'habitude de vous faire partager ce que j'apprécie et comme je suis content d'avoir trouvé une formation dans laquelle je suis globalement épanoui, je souhaite vous en faire profiter.
Mon parcours universitaire a été un peu accidenté, j'avais vraiment peur de ne pas avoir le niveau pour suivre ce Master mais je suis maintenant rassuré car j'ai validé mon premier semestre et je reste sur ma lancé pour décrocher les 3 autres ! J'ai enfin repris mes habitudes de travail que j'avais acquis en DUT et je trouve cela gratifiant d'aimer ce qu'on fait.

Je vous rassure, je ne prévois pas de faire un doctorat, il sera bien temps de gagner ma vie d'ici un an et demi. Merci de m'avoir lu et surtout si vous avez des impressions ou des questions à me soumettre sur la formation ou mon parcours, n'hésitez pas à laisser un petit commentaire.