Cet article fait partie d'une série, peut-être souhaiteriez-vous commencer par le début de l'aventure ?

Sinon, vous pouvez directement enchaîner ici :

Bonne année et bonne santé, pour commencer !

J'ai enfin trouvé le temps de finaliser cet article qui a traîné dans mes brouillons depuis des mois, pfiou enfin terminé ! Veuillez m'excuser pour cette grosse lacune de régularité depuis Juillet 2012, je me sens honteux...
Bref, passons, ça en vaut le détour !

Extension de séjour

Si vous avez lu mon précédent article, je parlais de candidater pour mon extension de séjour et bien je vous écris encore de New York à ce jour donc j'ai été gâté de cette extension bien qu'il a fallu que je me débatte parmi pas moins de 5 dossiers différents dont la majorité à distance avec procuration, etc. Une véritable galère et le décalage horaire n'a pas aidé du tout avec les administrations.

Au lieu de rester 7 mois comme prévu, je resterai exactement 364 jours et c'est pas cool du tout parce que j'aurais pu rester 3 semaines de plus. Simplement parce que mon contrat de vol (et dont sa flexibilité) n'est valide que sur une période d'un an. C'est vraiment stupide mais j'ai pas eu le choix de réserver mon retour sur le dernier vol du dernier jour du contrat.

Mais pas de regret, ce que j'ai vécu (et je continue à vivre) pendant cette extension m'a apporté (ou pas) beaucoup dans plein de domaines que ce soit du côté professionnel ou personnel.

Frankenstorm

Si vous n'avez pas entendu parlé de l'ouragan qui a frappé la Côte Est des USA fin Octobre/début Novembre, c'est que vous devez vraiment revoir la manière dont vous suivez les actualités. En ce qui me concerne, aucun dommage ni dans mon cercle proche. La ville a bien souffert, des dégâts majeurs ont été reportés autant sous-terre qu'en surface. La Statue de la Liberté est toujours fermée pour une duré indéterminée alors qu'une partie de Manhattan est resté sans électricité pendant une bonne semaine.

Parmi tout cela, ce qui m'a impressionné le plus, ce sera la réactivité avec laquelle la MTA a réagit et rétabli progressivement les transports. Le réseaux complet a été coupé seulement du Dimanche soir au Jeudi suivant (service partiel) et le rétablissement des lignes pouvait être suivi toutes les 12h. Je suis vraiment très admiratif pour l'effort intense et non-stop que cette entreprise à fourni pour rétablir l'accès au transport aux 10 millions de voyageurs journaliers.

Si vous êtes curieux, voici quelques photos sans oublier celles de la MTA.

Vis ma vie d'entrepreneur

Depuis que j'ai changé d'entreprise pour rejoindre une startup, c'est un peu les montagnes russes en terme de bonheur et de sécurité d'emploi. Tout allait très bien jusqu'à Septembre où soudainement les ressources financières se sont faites rares. Impliquant délais de salaire et donc délais de loyer, tout cela à généré un stress qui est redescendu mi-Octobre. Depuis fin Novembre, c'est de nouveau la merde financièrement et cette fois-ci, c'est pire puisque qu'on avons du tout liquider... Deux employés sont partis car non payés et c'est aujourd'hui mon tour de ne plus l'être car insuffisance de fonds ; on verra combien de temps je peux rester dans cette situation.

La vie n'est pas rose sur le plan professionnel donc, c'est très stressant surtout que j'ai mon diplôme qui en dépend. Je ne vais pas trop m'étaler sur le sujet car c'est encore susceptible d'évoluer donc je reviendrai dessus une fois de retour en France.
Tout cela pour dire que la vie de startup n'est pas du tout facile surtout si les ressources ne sont pas gérées de manière optimales.

Weekend à Washington D.C.

L'avant-dernier weekend de Décembre, je suis parti avec une copine à Washington D.C. pour aller serrer la pince à Barack ! Ouais, carrément, je suis comme ça moi ^^.

Petit weekend économique puisque voyage en bus et hébergement en auberge de jeunesse, c'était très sympa bien que trop court. Même si D.C. est une relativement petite ville et largement faisable à pieds, en deux jours ça reste assez serré pour visiter les nombreux musées et monuments historiques. Au programme donc : National Air and Space Museum, National Museum of Crime & Punishment, National Mall, White House, Newseum, Lincoln Memorial et U Street.

Malheureusement nous n'avons pas pu tout faire car j'ai dû aller aux urgences Dimanche matin et même si ça n'a pas duré longtemps, ça a tout de même bien plombé la journée. Rien de grave, promis.

Le contraste entre New York City et D.C. était flagrant, les rues étaient vides, rien n'est ouvert après 18h et le silence est appaisant. New York City est une ville avec un dynamisme unique au monde je pense, je n'ai jamais vécu dans un environement aussi rapide et actif. Cette ville ne dort simplement jamais.

A D.C., la moyenne d'âge est plus élevée, les gens sont très calmes et obéissants. Les métros sont très sombres et paraissent vieux au premier abord mais finalement assez efficaces. Les conditions d'accès aux métros sont encore plus restrictives qu'à NYC : interdiction de manger ou de boire dans les trains, pas de vélos et comme à Paris : la validation du titre de transport se fait également à la sortie du réseau (tarification du trajet en fonction de la destination).

Ce fût un chouette weekend qui m'a permis de voir quelque chose d'autre que NYC et ça fait du bien. Courant Janvier, je vais voir si je peux m'offrir un weekend à Boston car c'est aussi une ville que je veux visiter, particulièrement le laboratoire du W3C au MIT.
Voici quelques photos du weekend :

Le National Mall avec son obélisque et le Capitol à l'opposé. Cette photo a été prise du Lincoln Memorial.

Le National Mall

En parlant de Lincoln...

EEXIT_9999_14

Cela m'a paru pittoresque venant des USA, il y a de l'espoir !

EEXIT_9999_123

Les rues sont bien plus aérées et moins foulées qu'à New York, aucun doute !

EEXIT_9999_144

Passage obligatoire au National Air and Space Museum !

EEXIT_9999_162 EEXIT_9999_269 EEXIT_9999_311

Le fameux Capitol, la météo était relativement idéale quand même :

EEXIT_9999_464

L'environnement de D.C.

EEXIT_9999_12 EEXIT_9999_100

L'arrière de la White House :

EEXIT_9999_82

Le soleil se couche, la ville ralentit... Comme en France, mais pas comme à New York.

EEXIT_9999_114 EEXIT_9999_117

Aile nord du National Security Council (juste à côte de la White House) :

EEXIT_9999_42

Retours culturels

La violence aux US

Après presqu'un an aux USA, je suis toujours impressionné par le respect mutuel entre la population et les forces de polices. Il y a globalement très peu de violence et c'est vraiment quelque chose que j'apprécie.

Je vais avancer quelque chose mais encore une fois, je ne suis certain de rien à ce niveau-là. C'est juste une conclusion personnelle que je fais en comparant mon pays et celui dans lequel je vis actuellement.

Le système de sécurité social en France est tellement accessible et actif que cela le rend vulnérable mais pas que : la population en abuse et c'est un constat qui devient flagrant quand on vit dans un pays autre que la France.
Le remboursement des soins est trop bien pris en charge en France... Aux USA, si tu te coupes 3 doigts et que n'as les moyens de t'en faire recoudre que 2, tu en perds un (juste un exemple).

Les Américains ne cherchent pas la merde comme les merdeux qu'on a en France, personne ne veut se faire tabasser et devoir aller à l'hôpital car les soins ne sont pas aussi bien remboursés ici qu'en France.
Ceci-dit, les gens ne sont pas calmes ou polis pour autant. Les tensions sont bien présentent mais les sirènes dans la rue sont souvent celles des ambulances ou pompier, non des forces de police.

Les fêtes de fin d'année

Féerique.

Je ne sais pas comment je pourrais trouver un mot plus adapté que cela, la magie dans les rues de New York, peut-être est-ce juste moi car c'est mon premier Noël dans cette fabuleuse ville mais en tout cas, ça en vaut le détour si vous venez d'ailleurs.
L'ambiance est chaleureuse, les rues sont bondées, les chants de Noël sont partout, les bonnets rouges se font nombreux sur les trottoirs (surtout lors de SantaCon) mais surtout l'ambiance des vacances est réellement présentes.

Les gens courent dans les rues avec des sacs remplis de cadeaux et de bonnes intentions. Les œuvres de charités tournent à plein régime alors que des hommes clochetent devant les lieux très passant afin de partager leur enthousiasme des fêtes. Après renseignement, c'est une tradition d'appel à la charité.

Les marchants de sapins dans les rue, les décorations magnifiques, etc. Comment finir une année aussi belle que par ces fêtes ?
Souvenirs inoubliables...

Pour finir cet article, je vais publier quelques photos exclusivement prisent avec mon smartphone. La qualité laisse à désirer mais il faut privilégier l'instant capturé en dépit.

Une vitrine du Macy's d'Herald Square décorée et animée :

IMG_20121213_174135

La foule autour du précédent Macy's (et d'Hérald Square en général) :

IMG_20130107_195904

Dans certain buildings de Midtown, il y a carrément des villages de Noël :

IMG_20130107_200010

Accompagné d'un pianiste qui joue juste pour l'occasion. C'est tout ce même incroyable.

IMG_20130107_200037

Les mascottes et autres personnages de fiction pullulent dans les rues à forte affluence :

IMG_20121230_013833

Nous avons eu de la neige mais bien peu, je suis déçu...

IMG_20121229_123428

L'entrée d'un prestigieux hôtel sur la 5ème avenue :

IMG_20121216_220509

La vue de mon appartement :

IMG_20121211_160418

Une autre vue (pas de chez moi, mais presque ^^) :

IMG_20121206_161043

Et enfin, la patinoire de Bryant Park le soir de Noël :

IMG_20121225_205149

Je pourrais continuer à balancer plein de photos, plus de 8000 photos ont été prises par mon appareil photo en 2012 et j'ai encore des centaines de photos à trier, éditer et publier sur Facebook.

Mon prochain et sans doute dernier article de la série sera publié de France, après la dépression qui va suivre mon retour en France. Je ne suis pas du tout ravi de devoir re-déplacer ma vie entière en France et même si j'ai très envie de revoir ma famille, je suis dévasté par l'idée de revenir.

L'émotion actuelle est forte, revenir après non pas 3, ni 6 mais 12 mois est quelque chose qui va me blesser car la vie, la culture et les gens d'ici sont vraiment très différents de ce qu'on a chez nous. Vraiment très peu de choses me retiennent en France et c'est sans hésiter que je reviendrai dans le coin pour commencer ma carrière... Mais avant, j'ai un voyage à organiser.

PS: pardonnez-moi pour les éventuelles fautes, vous allez rire mais j'ai du mal à trouver mon vocabulaire en Français maintenant


Joris Berthelot